Les prix grimpent d'un étage

Caroline girardon

— 

Les prix à Lyon de plus en plus élevés mais deux fois moins chers qu'à Paris.
Les prix à Lyon de plus en plus élevés mais deux fois moins chers qu'à Paris. — C. villemain / 20 minutes

Heureux les propriétaires qui souhaiteraient revendre leurs appartements dans les prochains mois. Sans doute feront-ils une belle affaire, bien meilleure qu'à l'achat car les prix de l'immobilier, neuf et ancien, ont explosé une nouvelle fois en 2 011. Sur l'ensemble de l'agglomération lyonnaise, le coût moyen au mètre carré pour des logements neufs s'élève désormais à 3 833 euros, soit une augmentation de 8.5 % en un an. Lyon, sans surprise reste la ville la plus chère avec des prix tutoyant les 4 400 euros, soit 2 000  euros de plus que Givors et Grigny.

4 369 euros le mètre carré à Lyon
« Cette hausse s'explique en partie par une offre moins importante que la demande et des coûts de construction relativement élevés », précise Gabriel Roques, responsable du Cecim, observatoire de l'immobilier. Même tendance dans l'ancien où l'augmentation des prix au mètre carré est encore plus significative : +12 % selon la Cecim, + 9 % selon la chambre des notaires du Rhône. avec un coût moyen de 3 000 euros. « Le marché de l'ancien est automatiquement tiré vers le haut par celui du neuf », analyse Pierre-Michel Châtain, responsable régional de la base des données des notaires. Si les prix ne cessent d'augmenter les achats d'appartements et autres bien immobiliers se stabilisent. « Après deux années exceptionnelles, on assiste à un retour à la normale », explique Jean-Jacques Matthias, président du Cecim. « Grâce à la loi Scellier, les acheteurs bénéficiaient de 25 % de réduction d'impôt. Désormais cette offre est beaucoup moins intéressante, ça a freiné d'un coup sec le marché » rajoute Gabriel Roques. L'est de l'agglomération lyonnaise, avec les communes de Vaulx-en-Velin, Vénissieux ou encore Saint-Fons a le vent en poupe, et attire de plus en plus de prometteurs et d'investisseurs. (+31 % en un an). Suivent ensuite le centre-ville de Lyon (+30 %) et Villeurbanne (+11 %). L'ouest du Grand Lyon semble aujourd'hui moins attractif.

infos Pratiques

Le salon de l'immobilier se déroule dès aujourd'hui jusqu'à dimanche soir au Palais des Congrès de Lyon, quai Charles de Gaulle, de 10h à 19h, avec une nocturne prévue ce soir jusqu'à 21h. L'entrée coûte 3 euros. Les invitations sont valables pour deux personnes. Renseignement sur le site internet : www.salonimmobilierlyon.com