Incendie mortel à Vaise

Frédéric Crouzet

— 

L'incendie a entièrement détruit le deuxième et le troisième étage.
L'incendie a entièrement détruit le deuxième et le troisième étage. —

Un étudiant d'une vingtaine d'années a péri hier matin dans l'incendie de son appartement, situé au troisième étage du 17 grande rue de Vaise (9e). Le sinistre, dont on ignorait hier la cause, s'est déclaré vers 3 h 30 du matin, au deuxième étage de ce petit bâtiment qui en compte trois. L'étudiant a alors appelé les secours. «Il a dit qu'il y avait des flammes devant ses fenêtres et devant sa porte, qu'il ne pouvait pas sortir», raconte le capitaine Thierry Faure, des sapeurs-pompiers du Rhône.

Un blessé, brûlé et intoxiqué
Malgré l'intervention de 60 pompiers et 18 véhicules, le jeune homme n'a pu être sauvé. «Nous n'avons pas pu accéder à son appartement. L'escalier en bois entre le deuxième étage et le troisième a été détruit. Et les flammes nous empêchaient d'entrer par les fenêtres», poursuit le capitaine Faure, qui a coordonné les secours. Le locataire du deuxième étage a lui pu sortir de son logement. Retrouvé brûlé et intoxiqué dans l'escalier, il a été conduit à l'hôpital Edouard-Herriot.
Une vingtaine de personnes ont été évacuées des immeubles voisins en raison d'une légère fuite de gaz. La rue de Vaise est restée fermée à la circulation jusqu'en fin de journée, en raison du risque d'effondrement de l'immeuble, dont la partie supérieure a été ravagée. Les pompiers ont dû poser des étais pour pouvoir intervenir dans l'immeuble. En milieu d'après-midi, une entreprise spécialisée a installé des croisillons métalliques afin d'empêcher le petit bâtiment de s'affaisser côté rue.