Des lieux inédits à visiter

Frédéric Crouzet

— 

Pour ces Journées européennes du patrimoine 2011, 20 Minutes a sélectionné cinq lieux inédits, rarement montrés au public.

Nécropole. C'est le site archéologique le moins connu de Lyon. Installé sous un immeuble moderne à l'entrée du tunnel de Fourvière, la basilique et nécropole de Saint-Laurent de Choulans abrite des vestiges remontant aux premiers temps chrétiens (ve siècle). Au 40, quai Fulchiron (5e).

La cité des Etoiles. Rien à voir avec un centre spatial. Cet ensemble architectural d'avant-garde, situé dans le centre de Givors, a été conçu par l'architecte Renaudie, à la fin des années 70. Ces 200 logements avec terrasses et toitures végétales ne comportent aucun angle droit. Sa visite s'inscrit dans le parcours Utopie réalisées. Rens. : 04 72 77 69 69.

Soierie de luxe. Installée sur le plateau de la Croix-Rousse, les soieries Tassinari et Chatel ouvrent au public leur showroom professionnel. Y sont exposés de vieux métiers à bras, et les archives de tissus de cette noble maison, fournisseur du château de Versailles depuis Louis XIV. Réservations :
ldemailly@tassinari.fr.

Drôle d'église. Fermée depuis 1984, l'Eglise du Bon Pasteur ouvre exceptionnellement ses portes ce week-end. Enfin, la porte du côté car l'entrée principale donne dans le vide et surplombe la rue à 3 m de haut. Lors de sa construction en 1883, l'escalier n'avait pas pu être réalisé. Visite dès 11 h.

Légumes. Stéphane Crozat, ethnobotaniste, fait découvrir samedi l'histoire
du patrimoine horticole lyonnais au jardin partagé de la Confluence, où ont été plantés fleurs et légumes d'origine locale. 10 h 30 et 14 h, avenue André Mure (Lyon 2e).

Pratique

En bateau, en train ou en car, ces Journées du patrimoine proposent également des visites de Vienne, Bourgoin-Jallieu et Saint-Etienne au départ de Lyon. Programme disponible sur www. grandlyon.com/jep