Groupe phare de la scène dub, Meï Teï Shô se sépare

©2006 20 minutes

— 

Meï Teï Shô tire sa révérence. Au plus fort de leur succès, les cinq musiciens de ce groupe emblématique de la scène reggae-dub lyonnaise se séparent, après cinq albums et huit années de concerts. « Nous n'étions plus d'accord sur nos envies et nos façons de faire. On a trop longtemps essayé de faire taire les egos », résume Jean Gomis, chanteur du groupe, qui travaille sur un projet en solo.

Les musiciens s'accordent à dire qu'ils pourraient un jour se retrouver, mais n'envisagent pas de conserver le groupe avec des remplaçants. « Aucun des cinq musiciens d'origine n'est interchangeable », tranche Jean. Fondé en 1998, soutenu par le label lyonnais Jarring Effects, le groupe venait d'achever une gigantesque tournée européenne, le Lyon Calling Tour, avec le Peuple de l'Herbe et High Tone. Le DVD du concert de clôture, au Transbordeur, devrait sortir à l'automne prochain.

Dalya Daoud