Moins de fermetures de classes que prévu dans les écoles du Rhône

— 

« La pilule de rentrée est plus facile à digérer ». Hier, au lendemain des ajustements de la carte scolaire, le SNUipp 69 a reconnu les quelques efforts consentis par l'inspecteur d'académie. Mardi, Jean-Louis Baglan a décidé d'ouvrir 43 classes et d'en fermer 36 autres. Douze classes sur la sellette ont ainsi été conservées. Mais pour le syndicat du 1er degré, le compte n'y est toujours pas. « On reste avec 1 700 écoliers de plus accueillis dans le département et 20 postes d'enseignants en moins », regrette Fabienne Loreau, secrétaire du SNUipp 69. A Lyon, où 600 élèves de plus qu'en 2010 sont rentrés lundi, 9 classes ont été créées et 11 supprimées. « L'inspecteur a fait avec les moyens qu'on lui a donnés. Mais cela ne permet pas de suivre correctement l'évolution démographique de la ville », a déploré Yves Fournel, adjoint aux Affaires scolaires. Pour protester contre ce budget une nouvelle fois en baisse, le SNUipp et la FSU ont prévu un rassemblement mercredi prochain à 11 heures devant l'inspection académique (7e).E. F.