Leçons de pilotage de haut vol

élisa Frisullo

— 

Une centaine de pilotes du monde entier pourrait venir se former sur l'un des simulateurs (ici, le Boeing 737).
Une centaine de pilotes du monde entier pourrait venir se former sur l'un des simulateurs (ici, le Boeing 737). — C. villemain / 20 minutes

Les commandes d'un A320 comme si on y était. Après moins d'un an de chantier, la première tranche du centre privé de formation aéronautique, Air Campus, a été inaugurée hier à Saint-Exupéry. Chaque année, ce pôle, premier établissement privé de ce type au monde, devrait accueillir une centaine de pilotes de ligne venus se former sur les deux simulateurs d'Airbus A320 et Boeing 737, opérationnels depuis fin mai. Des appareils high-tech dont le coût varie, à l'unité, entre 8 et 10 millions d'euros.

De forts besoins de formation
« L'idée était de proposer sur un seul site tout ce dont a besoin un pilote ou une hôtesse de l'air pour obtenir ou renouveler sa qualification, indique le président du directoire d'Air Campus, Laurent Japhet. Au-delà du centre de simulateurs de vols, le campus imaginé par ce commandant de bord de la Brit Air devrait accueillir d'ici à 2016 quatre autres appareils du même genre. Mais également un centre médical aérien, une école pour les personnels navigants et un hôtel-restaurant avec piscine et salle de fitness. Pour rentabiliser cette « pilot academy », le fondateur d'Air campus compte sur les besoins de formation à venir. « Sur les quinze prochaines années, il va falloir former dans le monde 25 000 pilotes de ligne par an, explique Laurent Japhet. Or, toutes les compagnies aériennes n'ont pas leur propre centre de formation ou ne peuvent pas couvrir tous les besoins ». Après quelques mois de fonctionnement, le campus a déjà accueilli ou doit former dans les mois à venir des pilotes professionnels venus d'Europe, des Philippines, d'Inde ou d'Asie. Les commandes de pilotage sont également accessibles aux entreprises et particuliers qui nourrissent le rêve de conduire un avion de ligne. Mais pour s'offrir ce voyage au septième ciel, ces passionnés devront toutefois s'acquitter de 1500 euros pour… deux heures de pilotage.

formation

Pour conduire un avion de ligne, un pilote licencié doit faire 50 heures de simulateur pour obtenir sa qualification, à renouveler chaque semestre.