« Jusqu'à huit kilomètres en car pour pouvoir déjeuner »

— 

Certains écoliers devront s'armer de patience avant d'arriver à la cantine. Suite aux travaux de modernisation engagés dans certains restaurants scolaires, 2 400 des 34 000 élèves lyonnais seront désormais transférés chaque midi dans un autre établissement. Dans certains cas, le trajet jusqu'à l'école voisine prendra quelques minutes à pied. Mais d'autres élèves « devront faire jusqu'à 8 km en car pour pouvoir déjeuner », a dénoncé hier Michel Havard (UMP), déplorant que le maire de Lyon Gérard Collomb prenne les petits Lyonnais pour « des pions ». Une centaine d'élèves de l'école Alix à Perrache (2e) devront ainsi se rendre en car à l'école Mermoz (8e) « par l'un des axes les plus fréquentés », ajoute le chef de l'opposition municipale, dénonçant « la fatigue et le stress imposés aux écoliers ». En réponse, la mairie a précisé que « tous les trajets avaient été testés ». Dans le cas de l'école Alix, « le trajet en car, via le périphérique, est plus rapide et plus sécurisé qu'il ne l'aurait été à pied vers une école plus proche », a justifié une porte-parole.E.F.