La construction du mémorial suspendue

©2006 20 minutes

— 

Nouveau rebondissement dans l'affaire du mémorial arménien. Hier, le tribunal administratif de Lyon a ordonné la suspension de la construction de l'édifice place Antonin-Poncet, en annulant la permission de voirie délivrée par le Grand Lyon à l'association porteuse du projet. Une décision qui pourrait compromettre son inauguration prévue le 24 avril. « L'association réfléchit à des solutions pour que le chantier reprenne », a déclaré Jean-Yves Sécheresse, président du groupe PS au conseil municipal de Lyon, « consterné » par « la guérilla privée » menée par la conseillère municipale Marie-Chantal Desbazeille (UMP), à l'origine du recours.

E. F.

L'association du mémorial arménien doit se réunir le 13 avril pour réviser ces statuts, qui prévoient aujourd'hui la dissolution de l'association dès l'édification du monument. Un détail qui a justifié la décision du tribunal hier.