Les anti-CPE

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Axes routiers bloqués, voies ferrées envahies, bus et vitrines tagués... Pendant près de deux heures hier après-midi, quelque 400 étudiants anti-CPE ont joué au chat et à la souris avec les forces de l'ordre. Partis de Lyon-II à 13 heures en manifestation improvisée et baptisée « Action directe », les anti-CPE ont très vite rallié le chemin de fer surplombant la place Jean-Macé (7e). Après une brève occupation des voies, ils ont bloqué à plusieurs reprises la circulation dans le 7e et le 3e avant d'être dispersés à coup de gaz lacrymogènes près de la place Bellecour. Quatre jeunes ont été interpellés pour « jets de projectiles et dégradations ». Deux heures plus tard sur la place, 1 500 jeunes prenaient le départ d'une nouvelle manifestation pacifique jusqu'à l'hôtel de police de Lyon (8e), où étaient encore retenus leurs camarades. Du côté des facs, le blocage de Lyon-II et de l'IEP se poursuit. A Lyon-III, les étudiants se sont prononcés à 82,42 % contre le blocage de l'université. E. F.