le bout du tunnel à la Croix-Rousse

Frédéric Crouzet

— 

Entamé il y a un an, le creusement du deuxième tunnel doit se terminer le 15 septembre.
Entamé il y a un an, le creusement du deuxième tunnel doit se terminer le 15 septembre. — C. Villemain / 20 Minutes

Un chantier mené au pas de charge. Le creusement du second tube du tunnel de la Croix-Rousse, entamé à coup d'explosifs en septembre 2010, devrait s'achever « dans quelques jours » selon le Grand Lyon, soit avec six mois d'avance sur son calendrier. En février dernier, les entreprises responsables du chantier envisageaient la fin du percement pour mars 2012. Lundi, 1 676 mètres avaient été creusés sur un total de 1 757, soit 95 %. Hier, deux nouveaux tirs de mine ont encore permis aux engins de progresser. Il ne reste désormais plus qu'une quarantaine de mètres à creuser avant la jonction des deux chantiers, menés coté Saône et coté Rhône, prévue aux alentours du 15 septembre. « Il n'y a pas eu de mauvaise surprise par rapport à la géologie rencontrée, explique Maxime Chatard, responsable du chantier au Grand Lyon. Nous sommes satisfaits de cette avance car cela va diminuer la gêne pour les riverains et pour la circulation automobile ».

Nouveau calendrier
Les entreprises devraient présenter prochainement un nouveau calendrier pour l'achèvement de ce tunnel de sécurité qui sera également accessible aux transports en commun, aux vélos et aux piétons. Sa date de mise en service, initialement prévue pour février 2014, pourrait être avancée. Tout comme la fermeture pour six mois de l'actuel tunnel construit en 1952, dont la rénovation est pour l'instant programmée en 2013.

Un tunnel pour les modes doux

Le nouveau tunnel de la Croix-Rousse sera exclusivement réservé aux modes doux, à savoir les lignes de transports en commun, les cyclistes, les rollers... et les piétons qui circuleront sur un trottoir central surélevé. Des images numériques seront projettées sur les murs. Coût total du chantier : 220 millions d'euros.