Solymatic à l'amende

©2006 20 minutes

— 

L'ancien président du groupe de maintenance des distributeurs de billets Solymatic, Michel Leblanc, a été condamné vendredi à Lyon à 26 000 e d'amende pour avoir eu recours à treize licenciements pour faute en 2002, au lieu de procéder à des licenciements économiques. « Nous sommes en face de licenciements économiques qui n'ont pas dit leur nom », avait estimé lors de l'audience du 27 janvier le procureur, qui avait requis 70 000 e d'amende. Michel Leblanc avait déclaré qu'il n'était pas au courant de la méthode employée pour ces licenciements. Ce qu'avait démenti un ancien cadre. Un plan social aurait coûté deux fois plus cher à Solymatic, qui avait dû déposer son bilan en 2004.