Gollnisch : un non-lieu suite à la plainte du Mrap

©2006 20 minutes

— 

Non-lieu pour Bruno Gollnisch après une plainte du Mrap. Le numéro deux du Front national poursuivi « pour contestation de crimes contre l'humanité » pour avoir tenu des propos controversés sur les chambres à gaz en octobre 2004 lors d'une conférence de presse vient de bénéficier d'une ordonnance de non-lieu. « La réalité des camps d'extermination organisés quasi-industriellement n'a pas été contestée lors de cette conférence de presse par Bruno Gollnisch », a estimé le juge d'instruction lyonnais Jacques Chauvot. Le parquet de Lyon et le Mrap ont fait appel de cette décision. « Il s'agit d'une première étape dans le démontage d'une manipulation instrumentalisée par quelques-uns, à commencer par le ministre de la Justice, Dominique Perben », a déclaré vendredi Bruno Gollnisch, qui doit néanmoins comparaître pour les mêmes faits devant le tribunal correctionnel de Lyon, le 23 mai. Il est poursuivi en citation directe par le parquet de Lyon sur demande de Dominique Perben, garde des Sceaux au moment des faits.

Elisa Frisullo (avec AFP)