Oullins : un crime raciste ?

©2006 20 minutes

— 

Deux semaines après le meurtre de Chaïb Zehaf, à Oullins, sa famille relance la thèse du crime raciste. Selon elle, des armes et des insignes nazis auraient été retrouvés par la police au domicile du meurtrier présumé de cet homme de 41 ans, abattu à la sortie d'un bar. Ces éléments pourraient venir étayer la thèse du crime raciste, qui avait été rapidement écartée par le parquet, faute d'élément allant dans ce sens lors des premières auditions. Depuis, les témoins ont de nouveau été entendus et l'un d'eux a confirmé avoir vu le meurtrier présumé proférer des injures racistes.

De son côté, l'association SOS Racisme appelle à manifester dimanche prochain à 14 h, place Bellecour (2e).