Les passagers d'un vol Lyon-Casablanca bloqués 30 heures à l'aéroport Saint-Exupéry

FAIT-DIVERS L'avion n'est jamais arrivé sur le tarmac...

Elisa Frisullo

— 

Quelque 180 passagers ont attendu plus de 30 heures à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry dans l'attente de leur vol Lyon-Casablanca.
Quelque 180 passagers ont attendu plus de 30 heures à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry dans l'attente de leur vol Lyon-Casablanca. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Ils rêvaient sans doute de passer leur dimanche sur la plage de Casablanca. Et non dans les couloirs bondés de Saint-Exupéry.

Plus de 180 passagers, qui devaient s'envoler samedi à 17h05 pour le Maroc, sont restés bloqués plus de trente heures ce week-end à l'aéroport de Lyon. Pour des raisons encore inconnues, l'avion censé les transporter n'est jamais arrivé sur le tarmac de Saint-Ex.

Les voyageurs excédés

«La compagnie Royal Air Maroc, chargée du vol, ne nous a donné aucune information. Depuis samedi après-midi, on nous promet que notre avion va arriver mais les heures passent et nous sommes encore coincés ici», raconte, excédée, Lillea, une passagère suédoise qui avait prévu une semaine de vacances à Casablanca. Selon les Aéroports de Lyon, les voyageurs ont été restaurés et logés samedi soir dans trois hôtels proches de l'aéroport. «Mais on est venu nous chercher à 3h30 en nous disant que l'avion arrivait. Une fois dans le terminal, il n'était toujours pas là», ajoute la passagère, qui envisage de porter plainte contre la compagnie aérienne, injoignable ce week-end.

Après des heures d'attente, la colère a fini par gagner plusieurs naufragés dimanche après-midi. Des forces de l'ordre ont dû intervenir, selon l'aéroport, pour calmer des passagers qui empêchaient l'embarquement d'un autre vol pour le Maroc, trop chargé pour les accueillir. Dans la soirée, un autre avion devait être affrété par la compagnie marocaine pour un décollage prévu à 23 heures.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici

PRECEDENT
Le 11 juillet 2010, 170 passagers en partance pour les Canaries étaient restés bloqués 30 heures à Saint-Exupéry, en raison d'une série de pannes survenue sur leur avion. La majorité d'entre eux ont porté plainte contre leurs différents voyagistes.