Guy Mathiolon mis à l'amende

Frédéric Crouzet

— 

Guy Mathiolon (au centre) avec son avocat Alain Ribeyre hier au tribunal.
Guy Mathiolon (au centre) avec son avocat Alain Ribeyre hier au tribunal. —

«Je suis surpris et déçu par ce jugement car je n'ai rien à me reprocher. J'ai bien géré la chambre de commerce et d'industrie durant mon mandat». Guy Mathiolon a continué de clamer son innocence, jeudi, à la sortie du tribunal correctionnel de Lyon.

Les magistrats de la 5e chambre ont condamné l'ancien président de la CCI de Lyon (2007-2010) à 30.000 euros d'amende pour «détournement de fonds publics», et prononcé la relaxe pour le chef de «prise illégale d'intérêts».

Rapports de «complaisance»

Guy Mathiolon était poursuivi pour avoir commandé de 2007 à 2008 plusieurs rapports et notes de synthèses à Christian Barthélemy, alors élu du Grand Lyon, pour un montant avoisinant les 50.000 euros. Des commandes de «complaisance» pour le parquet de Lyon, qui avait requis le 4 mai dernier 50.000 euros d'amende à l'encontre de Guy Mathiolon, et 30.000 euros pour Christian Barthélemy.

Poursuivi pour recel de détournements, ce dernier a écopé hier d'une amende de 10.000 euros. Yves Guyon, l'ancien directeur de la CCI accusé de complicité, a été relaxé. «J'ai fait travailler M. Barthélemy sur des sujets dont j'avais besoin», a répété jeudi l'ex président de la CCI, qui pas encore décidé s'il faisait appel du jugement.

>> Retreouvez l'actualité lyonnaise par ici

FICTIVES
Guy Mathiolon avait été poursuivi en 2010 après un rapport de la Chambre régionale des comptes évoquant des «prestations qui ont pu apparaître fictives.»