La fuite tardivement déclarée par Total aux autorités du Rhône

— 

Il aura fallu attendre 11 h 30, soit trois heures et demie après la fuite, pour que la préfecture et la raffinerie expliquent officiellement, dans un communiqué, l'origine de l'odeur de soufre. Aucune alerte n'a été déclenchée pour informer le public. Les habitants ont d'abord été invités par les pompiers à rester confinés chez eux avant qu'on leur demande finalement d'aérer leurs logements et de ne pas rester enfermés. « Il a été conseillé cela car au départ, on ne connaissait pas la nature du gaz », a indiqué le préfet délégué à la sécurité. Total a en effet attendu deux heures pour alerter la préfecture de la fuite. La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a regretté que « l'exploitant industriel n'ait pas informé plus rapidement les autorités, générant ainsi des inquiétudes parmi les personnes affectées ».