La Frapna réclame des mesures pour «organiser» le retour du lynx dans le Rhône

BIODIVERSITE Il avait été repéré dans le Haut-Beaujolais le 14 avril...

C.B.
— 

Alors que les habitants du Haut-Beaujolais, dans le Rhône, angoissent de voir le lynx revenir dans le département, les associations comme la Frapna et la LPO se réjouissent. Selon elles, l'espèce est «un indicateur de la qualité des milieux naturels de notre département (...) Ce retour conforte le bien-fondé des mesures de protection de la faune sauvage prise depuis plus de trente ans».

Toutefois, les associations demandent à ce que «des dispositions soient rapidement prises» pour éviter les conflits avec les éleveurs et les agriculteurs. Même si le lynx ne peut pas «pulluler», il s'attaque aux animaux savauges tels que le chevreuil ou le lièvre, mais aussi aux animaux d'élevage. 

Les associations réclament la mise en place de procédures immédiates d'indemnisation et d'aides à la protection des troupeaux les plus menacés en cas de besoin.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici