Les rives de saône en mode farniente

Elisa Frisullo

— 

Des plages, des belvédères et des jardins bucoliques… Pour l'heure peu accueillants et couverts de tags, les bas-ports de Lyon s'apprêtent à reprendre vie dans le cadre des Rives de Saône, projet phare du second mandat de Gérard Collomb. « Les Lyonnais bénéficieront d'une promenade aménagée de 50 km (25 km pour chaque rive) le long de la Saône entre le Confluent et Neuville-sur-Saône », a rappelé le président PS du Grand Lyon, qui présentait hier les aménagements retenus, sur la rive gauche, au niveau des quais Joffre et Gillet (4e).
Sur la première portion, où l'actuel bas-port de Neuville n'offre pas de promenade continue, des planches en bois seront aménagées sur la rivière. « Les Lyonnais disposeront d'un espace de 8 à 13 m de largeur. Du mobilier urbain propice à la détente et à la contemplation paysagère y sera installé », précise Jérôme Sans, directeur artistique du projet Rives de Saône. En continuant la balade, les promeneurs arriveront quai Gillet, dans une ambiance végétale.

Un parcours végétal et artistique
« Sur cette portion, le paysage sera plus vert, loin de l'agitation et du bruit du quai », explique Jean-Claude Durual, du cabinet de paysagistes et d'urbanistes Ilex, retenu pour cette portion. Sur 1,7 km, une large bande de pelouse, longée de massifs de fleurs et d'arbustes, sera aménagée. Et des jardins aquatiques seront réalisés sur la rivière. La promenade sera également artistique, puisqu'ici, comme sur l'ensemble des rives où dix œuvres d'art doivent voir le jour, carte blanche sera donnée à l'artiste béninois Meschac Gaba. Ce dernier a prévu de créer 13 marelles destinées en partie aux écoliers du quartier. Ces nouveaux lieux de vie ne seront accessibles au public que dans le courant de l'année 2013.