Fin de conflit aux pompes funèbres

— 

L'activité des pompes funèbres intercommunales (PFI) reprend aujourd'hui. Après deux jours de grève, les employés ont finalement trouvé un terrain d'entente avec la direction. Le conflit portait principalement sur le nivellement des salaires et l'obtention d'une prime fixe. Les grévistes réclamaient 80 € de plus par mois, ils devront se contenter de 55 €. « Nous ne voulions pas que le mouvement s'éternise, confie Patrick Ricotta, délégué CGT aux PFI. Il y a un respect à avoir vis-à-vis des familles ». De son côté la direction a salué la fin de ce « conflit inutile et coûteux ». « Les résultats financiers ne permettent pas d'accepter la totalité des revendications des agents sauf à augmenter sensiblement les tarifs ce qui pénaliserait fortement les familles », a précisé hier Alain Girod, président des PFI. Des groupes de travail destinés à réfléchir à l'amélioration des conditions de travail des agents seront mis en place. En raison de la grève, le service funéraire a dû refuser dix-huit familles qui ont été réorientées vers des entreprises privées.A. D