Le squat du fort de Vancia évacué

dalya daoud

— 

Les frichards du fort de Vancia ont été expulsés hier par les gendarmes.
Les frichards du fort de Vancia ont été expulsés hier par les gendarmes. — C. villemain / 20 minutes

Les gendarmes se sont déployés en masse hier dans le fort de Vancia, à Rillieux. « Ils nous ont demandé à 8 h 30 de vider les lieux, et ce, avant midi. Le réveil a été un peu dur », expliquait hier l'un des squatteurs du bâtiment, les bras chargés de caisses remplies à la va-vite de matériel électrique. Une vingtaine de personnes avaient investi le fort, sous le coup d'un arrêté d'expulsion datant du mois d'avril. Habitués du squat ou artistes, elles y vivaient depuis quatre mois.

Atmosphère tendue
Peintre et tatoueur, Cy Wilson a pris à parti les représentants de la mairie de Rillieux, présents pour constater le grand déménagement. « Je vous ai appelés chaque jour mais personne n'a répondu, on est prêt à signer des conventions municipales pour rester à Vancia », a-t-il plaidé, agacé de devoir démonter sa table de sérigraphie dans l'urgence. En réponse, Marc Cachard, directeur de cabinet du maire de Rillieux, est resté ferme : « On ne prend pas possession d'un lieu illégalement pour essayer de discuter après. » L'évacuation s'est déroulée dans une atmosphère tendue, mais « sans incident », d'après Joël Dromard, commandant de la compagnie de gendarmerie de Lyon. Le chemin menant au fort, dont les conditions de sécurité et d'hygiène restaient précaires, a été barré par des rochers et des blocs de béton dans l'après-midi.