soirée papilles et horreurs au musée

Dalya Daoud

— 

Le musée d'anatomie propose une soirée squelette.
Le musée d'anatomie propose une soirée squelette. — c. villemain / 20 minutes

La Nuit des Musées permet chaque année de visiter gratuitement des expos, dans des conditions souvent inédites, interactives et ludiques. 20 Minutes a sélectionné les rendez-vous à ne pas manquer samedi soir à Lyon.

Manger. Au milieu des silhouettes antiques du musée des Moulages (3e), Aurélie Teissedre va faire la popote. Cette plasticienne lyonnaise fabriquera vendredi soir à 20h des objets en chocolat, que l'on pourra utiliser (ou manger) pour bâtir des structures sucrées. Samedi soir, à 20h également, sa performance aboutira à la construction interactive d'une mappemonde, avec des pays moulés en pâte d'amande.
Désosser. Trop peu connu, le musée d'anatomie et d'histoire naturelle de la médecine (8e), rattaché à l'université Lyon-I, prolongera la nuit. Il faudra se munir de sa propre lampe de poche pour visiter des collections étonnantes, à partir de 1 h 45 du matin et jusqu'à l'aube. Âmes sensibles s'abstenir : les objets exposés (squelettes et organes plongés dans du formol) peuvent être assez effrayants.
Se connecter. Le musée d'art contemporain de Lyon (6e) passera sa nuit en réseau. Les visiteurs pourront lancer des messages sur le compte Tweeter du MAC pour donner leurs impressions sur les expos en temps réel. Elles seront ensuite projetées sur grand écran. Ce sera la dernière occasion de voir l'expo de l'artiste camerounais Pascale Marthine Thayou, qui prend fin dimanche.
Dessiner. Au centre d'histoire de la résistance et de la déportation (7e), des animations familiales permettront de parcourir l'expo Traits résistants, consacrée à la résistance dans la bande dessinée. Les enfants et leurs accompagnateurs pourront mettre leur propre coup de crayon dans une planche de six cases, selon un scénario original et des indications données par l'équipe du CHRD, à partir de 19 h 15.
Marcher. Les détails foisonnent dans les fresques du musée urbain Tony Garnier (8e). À l'aide de cartes à indices, des groupes de 25 personnes pourront les retrouver dès 19h, sur les 25 murs peints du boulevard des Etats-Unis.