Pas de marche des cochons

dalya daoud

— 

Le préfet du Rhône a qualifié hier cette marche « d'islamophobe ».
Le préfet du Rhône a qualifié hier cette marche « d'islamophobe ». — C. villemain / 20 minutes

L'intitulé « marche des cochons » lui est « insupportable ». Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, a annoncé hier l'interdiction de cette manifestation initiée par un groupe d'identitaires lyonnais, qui devait partir de la place Saint-Jean (5e) le 14 mai prochain. Objectifs visés : « Informer les consommateurs sur les produits halal et militer pour le retour du porc dans les cantines scolaires », détaille Damien Rieu, porte-parole. Affublés de masques de cochons, les membres de ce groupe que le préfet affilie à l'extrême-droite avaient envahi le Quick halal de Villeurbanne en mars 2010.

Une « provocation »
« Cette manifestation est de nature à opposer les citoyens entre eux », écrit le préfet dans son arrêté d'interdiction, qualifiant hier cet événement à caractère « islamophobe » de « provocation ». Des élus de gauche et des organisations telles que la Ligue des droits de l'homme, SOS racisme et divers syndicats s'étaient indignés ces derniers jours contre cette marche, à laquelle plus de 500 personnes, venues de toute la France, avaient prévu de participer. Le préfet compte mobiliser en quantité des agents de police le 14 mai, craignant d'éventuels affrontements malgré l'interdiction de manifester.

procès

Les organisateurs de la manifestation veulent engager une procédure devant le tribunal administratif pour faire annuler l'arrêté préfectoral.