Une plainte contre le Pentagone

— 

Le recteur et le consul des Etats-Unis ont échangé quelques mots en arabe.
Le recteur et le consul des Etats-Unis ont échangé quelques mots en arabe. — C. VillemaiN / 20 MINUTES

Un échange « cordial », mais pas d'excuses. Kamel Kabtane, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, a reçu hier le consul des Etats-Unis Mark Shapiro, suite à la publication par Wikileaks d'un document du Pentagone, qui accuse le lieu de culte d'être, parmi huit autres, un foyer de recrutement d'Al Qaïda. Indigné, le recteur a exigé des excuses, mais le consul s'est gardé d'exprimer un avis sur la liste émanant des services officiels américains, qu'il dit ne pas avoir vue. « Nous allons poursuivre les excellentes relations que nous avons toujours eues avec la mosquée de Lyon », a-t-il déclaré, lapidaire. Kamel Kabtane a quant à lui annoncé vouloir porter plainte « contre les auteurs de cette note ». Il souhaite effacer l'image négative que cette publication confère à la mosquée, regrettant que cela survienne dans un contexte de débats sur la laïcité, « qui stigmatisent déjà la communauté musulmane ».Dalya Daoud