Le recteur de la Grande mosquée de Lyon veut porter plainte contre le Pentagone

D.D.

— 

Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon et le consul des Etats-Unis se sont rencontrés le 28 avril 2011 à Lyon, suite à la publication sur le site Wikileaks d’un document du Pentagone, qui accuse le lieu de culte, parmi huit autres, d’être un foyer de recrutement d’Al-Qaida.
Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon et le consul des Etats-Unis se sont rencontrés le 28 avril 2011 à Lyon, suite à la publication sur le site Wikileaks d’un document du Pentagone, qui accuse le lieu de culte, parmi huit autres, d’être un foyer de recrutement d’Al-Qaida. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Un échange «cordial» mais pas d’excuses. Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon et le consul des Etats-Unis se sont rencontrés ce jeudi matin à Lyon, suite à la publication sur le site Wikileaks d’un document du Pentagone, qui accuse le lieu de culte, parmi huit autres, d’être un foyer de recrutement d’Al-Qaida.

Kamel Kabtane a annoncé vouloir porter plainte contre les auteurs de cette note, rédigée par le Pentagone. Le recteur regrette que cette publication survienne dans un contexte de débats sur la laïcité, «qui stigmatisent la communauté musulmane».

«Excellentes relations»

De son côté, le consul n’a pas souhaité faire de déclaration officielle et s’est gardé d’exprimer un avis sur la liste des services officiels américains, qu’il dit ne pas avoir vue. «Nous allons poursuivre les excellentes relations que nous avons toujours eues avec la mosquée de Lyon», a-t-il relevé.

Mercredi soir, le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, avait démenti tout lien terroriste avec la Grande mosquée de Lyon.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici