Lyon: Les taxis en quête de place à la gare

DEPLACEMENTS Les transporteurs s'inquiètent de la future station à l'est de la Part-Dieu (3e)...

Frédéric Crouzet

— 

Les chauffeurs de taxi ont entamé mercredi matin une nouvelle journée de manifestations pour protester contre la déréglementation prônée selon eux par la commission Attali, entraînant des difficultés de circulation dans de nombreuses villes.
Les chauffeurs de taxi ont entamé mercredi matin une nouvelle journée de manifestations pour protester contre la déréglementation prônée selon eux par la commission Attali, entraînant des difficultés de circulation dans de nombreuses villes. — Jean-Philippe Ksiazek AFP/Archvies

Où vont aller les taxis qui desservent la gare de la Part-Dieu (3e)? Le Grand Lyon a voté en février dernier le réaménagement de la place de Francfort, à l'est de la gare, qui prévoit entre autre une nouvelle station de taxis de 45 places.

Car l'actuelle zone de prise en charge, située le long de la Part-Dieu rue de la Villette, devra laisser sa place en 2012 au passage des trolleybus C1 et C2. Mais le projet de relocalisation de la station sur la place déplaît aux conducteurs de taxi.

Conflit avec le dépose-minute

«On va se retrouver avec notre station au milieu du dépose minute pour les particuliers. Les taxis auront du mal à quitter la gare, à cause des voitures garées en double file», déplore Claude Weinmann, président de la Maison des taxis du Rhône. Les représentants des organisations de taxi doivent rencontrer aujourd'hui des élus de la ville de Lyon pour évoquer le sujet.

«Le maire de Lyon a entendu leurs arguments. Rien n'est figé pour l'instant», indique la municipalité. Principale difficulté sur cette place de 7.000 m2: faire cohabiter les taxis, une gare routière, un dépose-minute, un espace de stationnement pour deux-roues et un cheminement piéton. «Tout cela va devoir rentrer au chausse-pied. On peut aussi envisager de déplacer le dépose minute», suggère la ville de Lyon. Ce qui pourrait cette fois faire grincer des dents les usagers de la SNCF...

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici