Jouanno sur le projet de Grand stade à Lyon: «Il faut sortir de cet imbroglio local»

POLITIQUE Gérard Collomb a déposé au Sénat un amendement pour déclarer les stades d'intérêt général, qui a été rejeté...

C.B.

— 

Le Grand Stade,équipé de 60 000 places, devrait être construit à Décines.
Le Grand Stade,équipé de 60 000 places, devrait être construit à Décines. — HOK

La ministre des Sports, Chantal Jouanno, en remet une couche. Avant que le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb (PS) ne dépose mercredi au Sénat un amendement visant à déclarer les stades de l'Euro 2016 d'intérêt général, Chantal Jouanno est revenu au micro de RTL sur le projet du Grand stade de l'OL qui est au point mort.

«Nous on donne des gages de bonne volonté puisqu’on a annoncé quand même 20 millions d’euros pour ce stade et 4,1 millions d’euros pour la desserte par tramway du stade. Donc aujourd’hui on fera tout, on va essayer de mettre tous les acteurs autour de la table pour un peu sortir de cet imbroglio politique local. Le ministère des sports dans ce débat là n’y est pour rien et en est un peu victime», a indiqué la ministre. Elle a par ailleurs déclarée à l'AFP: «A part embrasser Gérard Collomb sur la bouche, je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour le convaincre.»

L'amendement de Gérard Collomb a finalement été rejeté par le Sénat mercredi en milieu après-midi.

«Joute locale»

Après une première déclaration de Chantal Jouanno à ce sujet le 21 avril, Gérard Collomb avait dénoncé sa «méconnaissance du dossier», et rappelé une nouvelle fois que le dossier était bloqué par le gouvernement, qui refusait de signer une déclaration d'intérêt général, donnant le champ libre pour les enquêtes publiques.

Qualifiant les positions divergentes des élus de «joute locale», Chantal Jouanno a répondu qu'elle ne bloquait pas le dossier. «En réalité il est bloqué depuis le mois d’août, donc je n’y suis pour rien s’il y a eu deux avis négatifs des enquêtes publiques. On essaye au contraire de tout faire pour le sortir de l’ornière.»

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici