Lyon: Alerte rouge à la rougeole

SANTE L'ARS incite les moins de 30 ans à se faire vacciner face à l'épidémie...

D.D.

— 

La vaccination contre la rougeole reste indispensable, ont rappelé samedi les autorités sanitaires après le décès d'une collégienne au moment où le nombre de cas, bénins pour la plupart, est en augmentation en France et dans d'autres pays européens.
La vaccination contre la rougeole reste indispensable, ont rappelé samedi les autorités sanitaires après le décès d'une collégienne au moment où le nombre de cas, bénins pour la plupart, est en augmentation en France et dans d'autres pays européens. — Ed Oudenaarden AFP/ANP Mag

Plusieurs personnes sont admises chaque jour à l’hôpital femme mère enfant (HFME) de Bron pour des cas graves de rougeole. «La vaccination est la seule solution pour éradiquer la maladie», a martelé mardi Raphaël Glabi, directeur délégué à l’Agence régionale de santé (ARS), à l’occasion du lancement de la semaine européenne de la vaccination.

Rhône-Alpes est à ce jour la région la plus touchée par l’épidémie de rougeole qui sévit en France depuis l’hiver. Entre le 1er janvier et le 15 avril 2011, 4.143 cas y ont été dénombrés (dont 893 pour le seul département du Rhône), contre à peine 1.000 en 2010.

Un décès en Rhône-Alpes

«Les chiffres sont sans doute sous-estimés, car tous les cas ne sont pas déclarés. On peut donc les multiplier par deux», estime Anne Marie McKenzie, médecin inspecteur à l’ARS. En France, depuis le début de l’année, on a compté 13 complications neurologiques et deux décès liés à la rougeole, dont un en région Rhône-Alpes.

«La personne est morte en quelques heures», a lâché Daniel Floret, chef du service de pédiatrie à HFME, qui précise que la protection obtenue grâce à la vaccination est rapide et efficace. «Il ne s’agit plus d’une maladie infantile banale, la rougeole peut être mortelle», rappelle-t-il.

Les moins de 30 ans doivent être vigilants

L’ARS incite notamment les jeunes adultes de moins de 30 ans à se faire vacciner: «beaucoup n’ont jamais eu la rougeole, et souvent ils ne savent pas où ils en sont avec leur carnet de santé».

Le 12 mai prochain, une journée d’information est programmée dans les collèges et lycées du Rhône, mais aussi sur les marchés à Lyon, Villeurbanne et Givors. Les centres de vaccination et les maisons du Rhône procéderont gratuitement à une vérification des carnets de santé et à une mise à jour du 9 au 13 mai. Une liste des structures départementales est disponible sur le site du conseil général.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici

OREILLONS
«On risque de connaître le même problème d’épidémie avec les oreillons dans quelque temps», craint Daniel Floret, chef du service de pédiatrie à l’Hôpital femme mère enfant de Bron, qui s’inquiète également de futurs cas de diphtérie.