Une fausse avocate condamnée à trois ans de prison ferme

JUSTICE Elle avait déjà été condamnée pour des faits similaires...

C.B.

— 

Elle se faisait tour à tour passer pour une avocate, une conseillère juridique, une magistrate ou encore une policière. Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné ce mercredi une Lyonnaise âgée de 52 ans à quatre ans de prison, dont trois ferme, pour de multiples «escroqueries avec usage d'une fausse qualité» et de «falsification de chèques». Une condamnation en deçà des réquisitions qui étaient de quatre ans de prison ferme.

Anna Spennato devra également verser plus de 50.000 euros de dommages et intérêts à seize parties civiles, dont 4.000 euros à son ancien avocat. En 2006, elle avait ainsi créé un faux cabinet de conseil juridique qui lui avait permis d’escroquer plusieurs clients pour une somme avoisinant les 60.000 euros.

«Il s'agit de faits multiples et répétés, mais en même temps, Anna Spennato souffre d'une pathologie particulière. Elle n'a pas le même recul que nous lorsqu'il s'agit de passer à l'acte. Cet aspect aurait dû être davantage pris en compte», a indiqué à 20minutes.fr Yves Sauvayre, l'un des deux avocats de la Lyonnaise.

Elle avait déjà arnaqué un agent de joueurs de l'OL

Décrite comme une «femme caméléon», qui «ment comme elle respire», elle avait été accusé de mettre en «danger la sécurité des concitoyens» par le parquet lors de l’audience, le 16 février. Anna Spennato avait alors justifié vouloir aider les gens et expliquer leur faire payer le prix fort pour inspirer «le sérieux». Si elle ne fait pas appel de sa condamnation, elle devra éxécuter sa peine en prison.

Anna Spennato avait déjà été condamnée et écrouée en 2009 pour avoir notamment escroqué un agent de joueurs de l'OL en se présentant comme procureur de la République.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici