Grand Lyon: Les arrêtés anti-expulsion des maires suspendus par la justice

C.B.

— 

Une décision sans surprise. Le tribunal administratif de Lyon a suspendu les arrêtés anti-expulsion signés par les maires de Vénissieux, Vaulx-en-Velin et Pierre-Bénite à l'occasion de la fin de la trêve hivernale, a-t-on appris ce lundi.

Comme chaque année, les maires communistes de ces communes protestent contre les expulsions locatives et les coupures d'électricité et de gaz, ordonnées à la fin de l'hiver, considérant qu'elles sont «contraire à la dignité humaine». Et comme à chaque fois, la préfecture du Rhône attaque ces décisions.

«Il appartient aux seules autorités de l'Etat de définir les modalités selon lesquelles ce dernier assume son obligation de prêter le concours de la force publique à l'exécution des décisions de justice», argumente le tribunal.

>> Retrouvez l'actualité lyonnaise par ici