Jugé pour nepas avoir vacciné ses vaches

— 

Le jugement sera rendu le 12 mai. Thomas Ollagnon, agriculteur bio à Echalas, au sud de Lyon, était jugé hier devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir refusé en 2009 de vacciner ses vaches contre la fièvre catarrhale ovine, dite «maladie de la langue bleue», comme l'imposait l'Etat. «Ce vaccin engendre de nombreux effets secondaire. Ce qu'on souhaite, c'est avoir le choix, comme la grippe pour les humains», souligne Thomas Ollagnon. «Cette maladie existe depuis des centaines d'années et n'est pas contagieuse pour l'homme», rappelle Samuel Richard, animateur à la Confédération paysanne du Rhône. Si ce procès est une première à Lyon, d'autres agriculteurs avaient déjà été jugés ces derniers mois en France, provoquant une fronde du milieu agricole. Et depuis novembre 2010, le vaccin n'est plus obligatoire. «C'est une bonne nouvelle. Mais nous pensions que l'Etat annulerait ses poursuites judiciaires. Ce qui n'a pas été le cas», regrette l'agriculteur.C. B.