Rhône: Pour le nouvel inspecteur académique, les non-remplacements de profs absents «s'expliquent par l'épidémie de grippe»

C.B.

— 

Tout juste nommé inspecteur académique du Rhône, Jean-Louis Baglan, arrive dans un contexte tendu où de nombreux établissements et parents d’élèves ont protesté contre le non-remplacement des professeurs absents. Des stages de professeurs avaient notamment dû être reportés afin d’assurer ces remplacements. Des parents avaient également annoncé leur volonté de porter plainte contre l'Etat pour «rupture du service public»

Interrogé mardi à ce sujet, Jean-Louis Baglan s’est défendu de façon quelque peu maladroite. «Un important phénomène de grippe a touché, à l’image du reste de la population, les enseignants et les remplaçants, a-t-il justifié. Par ailleurs, nous avons constaté davantage de congés maternité que l’an passé chez les remplaçants. Mais j’ai l’impression que le problème est réglé. »

De quoi irriter les syndicats d’enseignants. «Les non-remplacements ne sont pas dus à un effet conjoncturel de grippe, a soulevé Jean-Louis Perez, secrétaire académique du Snes-Fsu. Dès le 20 août dernier, nous avions par exemple signalé que tous les titulaires remplaçants de mathématiques étaient en poste. Donc il pouvait y avoir des des déficits dès septembre. Faire croire qu’il n’y a pas de problème s'apparente à des maoeuvres dilatoires.»

>> Lire l'actualité lyonnaise par ici