Mercier sur les rangs pour être de nouveau président

Frédéric Crouzet

— 

Mercier, président depuis 1990.
Mercier, président depuis 1990. — C. Villemain / 20 Minutes

Michel Mercier veut rempiler pour un nouveau mandat à la présidence du conseil général du Rhône. Au lendemain du second tour des élections cantonales, qui a donné au centre et à la droite la majorité avec 28 sièges (contre 26 à gauche), le ministre de la Justice a réuni ses troupes hier autour d'un déjeuner pour évoquer l'élection du président prévue jeudi.

Quel candidat face à Mercier ?
« Il a annoncé qu'il serait candidat et il a obtenu le soutien de tous les élus de l'intergroupe de la majorité », rapporte à 20minutes un des participants. A gauche, on ignore encore quel candidat viendra affronter Michel Mercier pour ce troisième tour. Le maire de Lyon Gérard Collomb (PS) rêve d'un scénario identique à 2001, quand il avait été élu président du Grand Lyon alors que la gauche était minoritaire. « Ce sera compliqué, mais on peut imaginer une autre majorité pour un projet alternatif en s'appuyant sur des élus centristes éloignés de l'UMP et leur proposant la présidence », décrypte un élu PS. Dans les conversations à gauche revient souvent le nom du centriste Jean-Luc Da Passano, vice-président de Gérard Collomb au Grand Lyon… et de Michel Mercier au conseil général. « Cela fait sourire. Collomb a une drôle de façon de respecter le vote des électeurs », indique l'entourage de Mercier.

Parcours

Conseiller général depuis 1978, le centriste Michel Mercier, ancien maire de Thizy, préside l'assemblée départementale depuis 1990. Le nouveau président élu jeudi siègera jusqu'en 2014.