La pollution aux poussières à Lyon sans lien avec le panache radioactif japonais

F. C.

— 

Les taux de poussières en suspension dans l’air ont franchi ce mercredi le seuil d’information et de recommandations pour les personnes sensibles dans le bassin lyonnais. Cette pollution aux particules fines, qui a débuté mardi, devrait se poursuivre aujourd’hui en raison de l’absence de vents.

«L'augmentation des taux de poussières n'est aucunement liée au panache radioactif en provenance du Japon», précise le réseau Atmo-Rhône-Alpes, dont la balise de suivi de la radioactivité atmosphérique installée en région grenobloise «n'a jusqu'à présent enregistré aucune évolution anormale».