Cantonales: Un scrutin incertain au département du Rhône

ANALYSE Premier tour dimanche des cantonales dans le Rhône, où 27 sièges sont à renouveler...

F.C.

— 

Carte des cantons renouvelables dans le Rhône lors des élections de mars 2011.
Carte des cantons renouvelables dans le Rhône lors des élections de mars 2011. — Idé

Et si les élections cantonales, dont le premier tour a lieu dimanche, réservaient quelques surprises dans le Rhône? Sur les 27 cantons renouvelables, le PS espère en gagner deux nouveaux et faire basculer le conseil général, dirigé depuis 1990 par Michel Mercier.

>> Dans le Rhône, 548.000 électeurs sont appelés à voter. Pour savoir si vous en faites partie, c'est par là

Face à l’appétit de la gauche, le président centriste et ses alliés UMP ont joué la carte d’une campagne discrète, misant sur «un bon bilan sans augmentation d’impôts».

>> A quoi sert le conseil général du Rhône? Voici quelques éléments de réponses par ici

Des petites formation troubles fêtes

Mais dans ce scrutin taillé pour les grosses écuries politiques (UMP et PS), avec désormais une obligation d’obtenir 12,5% des inscrits pour aller au second tour, de plus petites formations pourraient jouer les troubles fêtes. Et chiper de précieuses voix dans une élection qui s’annonce marquée par une forte abstention.

>> Tous les enjeux dans les cantons, à découvrir par là

A Lyon, les candidats de la majorité UMP-Centre vont ainsi affronter ceux de Lyon Divers Droite, formation crée par le maire du 2e arrondissement Denis Broliquier. Face à Dominique Perben (UMP), il a envoyé Jean-Jacques David, maire du 6e, bien implanté dans ce canton de Lyon VI. «Une trahison», selon le député et ancien ministre. La droite devra aussi faire avec le vote Front national, dont les candidats ont été remotivés par les bons sondages de Marine Le Pen à l’élection présidentielle. «Mais les électeurs du FN se mobilisent rarement aux cantonales», souligne un élu PS.

A gauche, la division entre alliés

Les socialistes sont eux à couteaux tirés avec leurs alliés d’Europe-Ecologie Les Verts. Portés par le débat sur le nucléaire, les écologistes, qui alignent des candidats dans tous les cantons, espèrent réaliser de bons scores. Et pourquoi pas ravir un canton… au PS.

A Villeurbanne, Béatrice Vessiller (EELV) se présente à nouveau face à Richard Llung (PS). Ce dernier avait été élu dans ce canton en 2010 avec seulement 11 voix d’avance sur EELV.

>> Lire l'intégralité de l'actualité lyonnaise par ici

PRATIQUE
Dans le Rhône, les bureaux de vote ouvrent dès 8h dimanche et ferment à 18h dans la plupart des communes. Sauf à Lyon-Villeurbanne (20h, et sur les cantons de Vaulx-en-Velin, Rillieux, Meyzieu, Oullins, Saint-Priest et Saint-Fons (19h). Pour voter, il faut se munir de sa carte d’électeur et d’une pièce d’identité, rappelle la préfecture.