Rhône: un candidat FN aux cantonales mis en cause pour des tags racistes

F.C.

— 

Il devra s’expliquer devant la justice. Maxime Chaussat, jeune candidat pour le Front national aux élections cantonales dans le Rhône à Saint-Laurent-de-Chamousset, comparaîtra en mai devant le tribunal correctionnel de Lyon pour «provocation à la haine raciale».

Il fait partie des quatre hommes suspectés d’avoir tagué le 25 février les murs du marché aux veaux de Saint-Laurent-de-Chamousset, ainsi qu’un restaurant à kébabs, de l’inscription «Islam dehors» orné d’une croix celitique.

Il n'a pas reconnu les faits

Le candidat FN est le seul des quatre hommes à ne pas avoir reconnu les faits.

«J’étais sur place au moment des faits mais je n’ai rien fait», a expliqué Maxime Chaussat, 24 ans, auProgrès. Selon le quotidien, le candidat distribuait des tracts quand les trois hommes qui l’accompagnaient ont tagué le mur au pochoir.

>> Lire l'actualité lyonnaise par ici