Cirque Pinder: l'association Dignité animale réclame son interdiction à Lyon

E. F.

— 

Le cirque Pinder dans le collimateur de l’association Dignité animale. Cette dernière vient d’adresser une lettre ouverte au maire socialiste de Lyon Gérard Collomb lui demandant  de s’opposer à l’installation du cirque prévue du 1er au 17 avril quai Perrache, dans le 2e arrondissement.

«Le cirque ne cesse de faire parler de lui depuis plus d’un an par ses multiples infractions concernant la détention d’animaux sauvages», expliquent les défenseurs de la cause animale.

En septembre dernier, Pinder avait été condamné à 15 000 euros d’amende par la cour d’appel de Grenoble pour « utilisation non-autorisée d'animaux non-domestiques» et «défaut de certificats de capacité». Mais les deux éléphantes, à l’origine de la procédure, avaient été laissées dans la ménagerie.

«Lyon ne doit pas être une ville de non-droit»,  ajoute dans son courrier  l’association Dignité animale qui, en cas d’installation du cirque, prévoit d’organiser à Lyon plusieurs manifestations de protestation.