Vélo’V ne fait pas d’ombre aux autos

© 20 minutes

— 

Le Vélo’V fait de la concurrence aux TCL. Voilà ce qui ressort d’une enquête réalisée en octobre auprès de 1 485 utilisateurs du système de location en libre-service et que vient de publier le Grand Lyon. A la question « Comment auriez vous effectué ce déplacement sans Vélo’V ? », la moitié des personnes interrogées par des étudiants dans treize stations ont répondu qu’elles auraient emprunté les transports en commun. Lors de son lancement en mai 2005, le Grand Lyon et la société JCDecaux, promoteurs de ce système unique en France, avaient pourtant espéré convaincre surtout les automobilistes de laisser leur voiture au garage pour de petits trajets. Selon cette enquête, seuls 6,7 % des utilisateurs de Vélo’V ont toutefois renoncé à se servir de leur automobile. « Ce transfert reste cependant très intéressant car avec 15 000 locations par jour, cela évite environ 1 000 déplacements quotidiens en voiture. Sur une année, on pourrait éviter l’émission d’environ 219 tonnes de CO2 », indique-t-on au Grand Lyon. Essentiellement utilisés pour se rendre au travail en semaine et pour les loisirs le week-end, les Vélo’V ont aussi séduit les piétons (36,7 %) et les cyclistes (3,7 %), qui utilisaient auparavant leur propre vélo. « Ce chiffre montre que nous avons essentiellement de nouveaux cyclistes urbains qui découvrent que la ville est moins dangereuse que ce qu’ils imaginaient », se réjouit le Grand Lyon. Frédéric Crouzet