Vaulx prend la parole après les violences

© 20 minutes

— 

Samedi, à deux pas du marché du Mas-du-Taureau, une centaine de personnes se sont rassemblées à l’appel de plusieurs associations d’habitants et de travailleurs de Vaulx-en-Velin. Tous motivés pour dénoncer les inégalités dont ils s’estiment victimes depuis des années, ainsi que « la surenchère sécuritaire » qui touche leur ville depuis les violences de novembre dernier. Un événement rare dans ce quartier. « Depuis des années, on dit aux Vaudais qu’ils sont la cause de tous les maux de la société. Du coup, ils se sentent un peu honteux, analyse David Rappe, du collectif On Vaulx mieux que ça. L’idée de cette action est de casser ce silence et de réintroduire un lien militant entre les gens. » Un avis partagé par Mourad, membre d’Agora, association d’habitants. « Depuis la crise des banlieues, on sent une réelle volonté de la population de se mobiliser. » Devant le local des « privés d’emploi et précaires », les discussions vont bon train. Café chaud et tracts à la main, on parle de comparution immédiate, des projets de reconstruction, de violences sociales ou policières. « Si les habitants de ce quartier s’organisent sans attendre l’assistance des partis traditionnels venus des quartiers chics, on est sur la bonne voie », estime Malik, « 18 ans et sans boulot ». Mat Gallet

soirée Le 12 janvier, plusieurs associations Vaudaises organisent une soirée culturelle, afin de premettre rencontres et échanges. Au Centre Charlie-Chaplin à Vaulx-en-Velin. Info : 04 78 80 25 36.