Infanticide et suicide au bord de la Saône

© 20 minutes

— 

Macabre découverte mercredi à Quincieux. C’est au bord de la Saône que les gendarmes ont découvert le corps sans vie d’une Villeurbannaise de 23 ans en sous-vêtements. Puis celui de sa fillette âgée d’un an dans un sac en plastique, en partie enterré. « Il s’agirait d’un infanticide suivi d’un suicide », a indiqué hier le procureur de Lyon Xavier Richaud. L’autopsie pratiquée hier a révélé que le corps de la jeune femme ne portait aucune trace suspecte. « Elle avait des traces de terre sur elle, ce qui laisse à penser qu’elle a creusé le trou pour enterrer son enfant. » La cause exacte de son décès devrait être connue d’ici une quinzaine de jours grâce aux résultats des examens toxicologiques.