Frappée par son mari, elle perd son bébé

© 20 minutes

— 

Un homme de 38 ans, interpellé dimanche après avoir violemment battu son épouse enceinte de huit mois, a été mis en examen hier. Au cours d’une dispute, dans la nuit de vendredi à samedi à leur domicile de Corbas, il aurait brutalement frappé sa compagne, lui faisant éclater la rate. Âgée de 34 ans et mère de huit enfants, la femme a été hospitalisée en urgence à Vénissieux. Mais les médecins n’ont pu que constater le décès in utero. Le foetus ne bénéficiant pas du statut de « personne » dans la législation, l’homme n’est pas poursuivi pour homicide mais pour « violences ayant entraîné une mutilation définitive ». Il risque jusqu’à quinze ans de prison.