L'université Lyon-I fait le pari de la formation professionnelle

— 

C'était l'une des priorités de son prédécesseur. Cela restera l'un des axes forts de sa mandature. Vendredi, lors de sa prise officielle de fonction à la présidence de Lyon-I, Alain Bonmartin, qui succède à Lionel Collet jusqu'à février 2012, s'est dit très attaché au développement de la formation continue. « En 2010, cela a représenté un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros », s'est félicité hier le président sortant de l'université, Lionel Collet, en poste depuis 2006. Et Lyon-I ne compte pas s'arrêter là. « Dans cinq ans, le nombre d'apprenants de la formation continue aura dépassé le nombre d'étudiants. La marge de progression est donc significative pour nous », a ajouté Alain Bonmartin. L'an passé, l'université, qui compte 36 000 étudiants, a ainsi accueilli 13 500 stagiaires, venus valider leurs acquis professionnels ou mettre à jour leurs compétences professionnelles. Et ce, dans des domaines aussi variés que le sport, les sciences, l'industrie et la santé. L'université Claude-Bernard veut participer activement ces prochaines années à la formation des personnels médicaux des Hospices civils de Lyon. Ces derniers, forts de 22 000 professionnels, consacrent une dizaine de millions d'euros par an à la formation tout au long de la vie.E. F.