La cour d’appel de Lyon tire les leçons d’Outreau

© 20 minutes

— 

L’affaire d’Outreau a marqué les magistrats lyonnais. Hier, à l’occasion de la rentrée solennelle de la cour d’appel de Lyon, le premier président Pierre Vittaz s’est déclaré défavorable à la mise en cause personnelle des juges en cas d’erreur judiciaire, « dont le risque est inhérent à la fonction de juger ». Le procureur général Jean-Olivier Viout a quant à lui souhaité que la cour d’appel de Lyon soit un modèle en matière de recueil de la parole de l’enfant. « L’affaire d’Outreau, dont nous portons le deuil, connaîtrait un dommage collatéral supplémentaire si à la sacralisation de la parole de l’enfant venait à succéder l’évanescence de cette parole face aux clameurs de l’adulte dénégateur», a-t-il souligné.