Rhône-Alpes: les abonnés des TER boycottent le Club privilège de la SNCF

F. C.

— 

L'association pour la défense des usagers des transports de l'axe Lyon-Ambérieu (Adula) a lancé ce mardi un appel au boycott du Club fidélité TER lancé par la SNCF après les retards à répétition de fin 2010. 

Dans un courrier adressé le 25 février aux abonnés de la région, la directrice de la SNCF en Rhône-Alpes rappelle que ce Club, crée à l'intention des voyageurs les plus fréquents de TER, «proposera des services d'information dédiés, un achat facilité et des services pratiques exclusifs». Les adhérents doivent également bénéficier d'un bon voyage SNCF de 15 euros, geste destiné à compenser les nombreux dysfonctionnements des TER depuis plusieurs mois. «Vous avez été confrontés à des difficultés lors de vos déplacements quotidiens pour des raisons essentiellement externes à l'entreprise, intempéries, grève sur les retraites», écrit Josiane Beaud.

«Cette mesure est discriminatoire puisqu'elle ne concerne pas l'ensemble des usagers qui utilisent les TER au quotidien, comme les abonnés à la semaine», déplore Jean-Pierre Frencel, président de l'Adula. «Quelle honte, les frais de garde et de parking m'ont coûté 250 euros», a réagi une abonnée. Très remontés, les usagers rappellent que les perturbations sont également liées à des trains en panne, des ruptures de caténaires, imputables à la SNCF.