Les TCL jouent la carte de l'intox

Frédéric Crouzet

— 

Les TCL diffuseront des fausses infos sur l'application «Un ticket ?»
Les TCL diffuseront des fausses infos sur l'application «Un ticket ?» — C. VIllemain / 20 minutes

Les Transports en commun lyonnais (TCL) tentent de riposter contre « Un ticket ? ». Lancée il y a un mois (20 minutes du 17 février), cette application iPhone, qui permet aux utilisateurs de signaler la présence de contrôleurs sur le réseau TCL, n'est pas du goût de l'autorité organisatrice des transports. « Nous allons y publier à notre tour des informations, mais fausses, pour décrédibiliser cette application qui est une aide à la fraude. On ne peut pas laisser faire ça », a réagi, hier, Bernard Rivalta, président (PS) du Sytral.

12 % de fraude sur le réseau
Il a aussi décidé de saisir le Groupement des autorités responsables des transports pour obtenir une évolution de la législation et faire interdire ce genre d'applications. « La fraude pénalise les usagers qui payent. Après avoir baissé, elle repart à la hausse », rappelle Bernard Rivalta. Sur le réseau TCL, près de 12 % des voyageurs circulent sans ticket, soit un manque à gagner de 10 millions d'euros par an. Le Sytral n'a pas précisé les moyens mis en œuvre pour cette opération « intox » qui risque d'être sans fin. Sur le réseau Twitter, les usagers signalent depuis longtemps les points de contrôle.