Les transports en commun de Lyon veulent «décrédibiliser» l'appli iPhone anti-contrôleurs

TRANSPORTS Les TCL veulent diffuser des fausses informations sur «Un ticket?», l'application qui permet de signaler les contrôles de ticket sur le réseau...

Frédéric Crouzet

— 

L'application Un Ticket? fonctionne pour le métro et le tramway de Lyon, mais aussi dans quatre autres villes.
L'application Un Ticket? fonctionne pour le métro et le tramway de Lyon, mais aussi dans quatre autres villes. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Les Transports en commun de Lyon organisent la riposte contre «Un ticket ?». Deux semaines après la publication par 20minutes.fr d’un article sur cette application iPhone qui permet aux utilisateurs de signaler la présence de contrôleurs sur le réseau TCL, le Sytral, autorité organisatrice des transports, a annoncé lundi qu’il souhait «décrédibiliser» ce système.

Diffuser des fausses infos

«Nous allons publier à notre tour des informations, mais fausses, pour décrédibiliser cette application qui est une aide à la fraude. On ne peut pas laisser faire ça», a déclaré Bernard Rivalta, président (PS) du Sytral.

Faire évoluer la loi

Le Sytral a également décidé de saisir le Groupement des autorités responsables des transports (Gart) et l’Union des transports public (UTP) pour obtenir du ministère des Transports une évolution de la législation en vue de faire interdire ce genre d’applications.

«La fraude pénalise les usagers qui payent. Après avoir baissé durant plusieurs années, elle repart à la hausse», rappelle Bernard Rivalta. Sur le réseau TCL, près de 12% des voyageurs circulent sans ticket, soit un manque à gagner de 10 millions d’euros chaque année.

Les contôles déjà signalés sur Twitter

«L’application Un ticket ? n’est qu’un outil d’information. Nous ne voulons pas inciter à la fraude, se défend Vivien Thiébaut, 25 ans, l’un des deux Lillois à l’origine de cette application pour iPhone.

Le Sytral et Keolis, entreprise qui exploite le réseau TCL, n’ont cependant pas indiqué combien de personnes seraient chargées d’alimenter l’application en fausses informations et quel budget serait alloué à cette opération.

Depuis plusieurs années déjà, les utilisateurs des TCL signalent massivement les opérations de contrôle, ainsi que les dysfonctionnement du réseau,  via le réseau Twitter. Sans que le Sytral n'ait cru bon d'y publier de fausses infos...

>> Retrouvez l'essentiel de l'actualité lyonnaise par ici