Ménage en tenue sexy: une association lyonnaise saisit le procureur et l'inspection du travail

C.B.

— 

La menace a été mise à éxécution. L'association lyonnaise de défense des droits des femmes «Regards de femmes» a annoncé ce vendredi, courriers à l'appui, qu'elle venait de saisir le procureur de la République de Lyon, Marc Désert, et la direction de l'Inspection du travail du Rhône, à propos du site internet «Clean sensual service», proposant des prestations de femmes de ménage en petite tenue.

L'association demande l'ouverture d'une enquête sur des faits pouvant constituer «discriminations et infractions pénales et au code du travail». En clair, ces faits pourraient relèver du «proxénétisme», selon Regards de Femmes, et seraient discriminatoires en raison d'une embauche ciblée par l'âge, le sexe et l'apparence.

«Ces services selon leurs conditions générales doivent se dérouler hors présence de mineurs et exclusivement à l'intérieur des résidences des clients, rappelle l'association dans son courrier. Ces «soubrettes» sont présentées en sous-vêtements et la publicité révèle sans équivoque la suggestion de service à caractère sexuel».

>> Retrouvez l'intégralité de l'actualité lyonnaise par ici.