Le premier sommet Innorobo à Lyon veut vulgariser la robotique

INNOVATION Une start-up de Villeurbanne s'est lancée dans la démocratisation des robots...

— 

La start-up Pob, de Villeurbanne, veut démocratiser la construction des robots.
La start-up Pob, de Villeurbanne, veut démocratiser la construction des robots. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Un robot pour apprendre la robotique aux ados. Ce n’était pas l’idée de départ de la start-up de Pierre Seguin, basée à Villeurbanne. Mais l’intérêt d’un professeur d’IUT pour son prototype a été le déclic.

«Nous nous sommes lancés en août 2005. On avait peu de moyens et on a fait un robot peu coûteux avec ce qu’on pouvait, raconte le fondateur et PDG de Pob qui exposera à Lyon, au premier sommet Innorobo (23-25 mars) présenté lundi. C’est ce que voulait démontrer ce professeur à ses élèves.»

Pour des collégiens de 12 ans

Six ans après, Pob a développé une nouvelle version du robot qui se monte comme un jeu de construction à l’aide d’une clé Allen. Le tout commandé par un iPhone et modulable, avec des applications aussi diverses qu’un distributeur de dés apéritif ou une poubelle mobile.

 

«Certains pensent encore que c’est compliqué de construire un robot. Nous voulons prouver que les collégiens de 12 ans peuvent le faire», précise Pierre Seguin qui croit à a la démocratisation de la robotique. «Aujourd’hui, c’est fini, les clubs robotiques ont remplacé les clubs informatiques», relève Bruno Bonnel, créateur du sommet Innorobo. Pour preuve, Pob a vendu 720 pièces en l’espace de trois mois, essentiellement dans des établissements scolaires.

>> Retrouvez l'intégralité de l'actualité lyonnaise par ici.

MENAGE
Les robots domestiques sont en plein croissance. En 2009, 5,6 millions de pièces ont été vendues. Entre 2010 et 2013, les estimations avancent 6,7 millions de ventes. De nombreuses sociétés présenteront au sommet Innorobo les aspirateurs, lave-vitres, fers à repasser et serpillères du futur.