Un prêtre pédophile écroué à Lyon après avoir été dénoncé par le gérant d'un cybercafé

FAIT-DIVERS Il a déjà été condamné à deux reprises pour des faits similaires...

C.B. et M.D.

— 

Un prêtre, soupçonné de pédophilie, a été arrêté dans un cybercafé du quartier de la Part-Dieu (3e), à Lyon le 23 décembre, a révélé Le Progrès. Le gérant du lieu a été alerté par des messages qu’envoyait le prêtre à un enfant de 12 ans. Il avait notamment lu sur son écran «peux-tu me montrer tes fesses?» et «peux-tu t’isoler seul dans une salle?» et a alerté directement la police.

Arrêté alors qu'il se rendait au cybercafé, l’homme, âgé de 48 ans, a reconnu les faits et a été placé entendu par la brigade de protection de la famille. L'une de ses victimes serait un garçon de Clermont-Ferrand, qui croyait discuter avec quelqu’un de son âge.

Il avait demandé un traitement de castration chimique

Ecroué depuis Noël, le prêtre a déjà été condamné plusieurs fois pour des faits similaires, dans l’Ain, où il était aumônier dans les années 1990. En 2006, le tribunal de Belley l'avait condamné à dix-huit mois de prison ferme, pour avoir téléchargé et échangé 35.000 photos et vidéos pédophiles.

Il avait ensuite été nommé à Nantes où, il consultait également des sites pédophiles. En 2008, il est condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, confirmée en avril 2010 par la cour d’appel de Rennes. Il avait lors de son procès réclamé à suivre un traitement de castration chimique.