Lyon se fait sauter pour de faux

©2006 20 minutes

— 

Trois explosions successives, 220 victimes, 1 600 pompiers, policiers et personnels médicaux sur le pied de guerre

Lyon s'apprête à vivre ce soir, entre 20 h 45 et 0 h 30 une simulation d'attentat d'une ampleur inédite en France, mise en place par la préfecture du Rhône pour évaluer la capacité des services de secours, de sécurité et de l'Etat face à une éventuelle attaque terroriste

Elle fait suite à un exercice organisé l'an passé dans le métro à Gerland

En moins d'une heure, cette simulation va mettre la cité lyonnaise à feu et à sang

« Nous avons établi un scénario crédible et réaliste comportant un maximum de difficultés » a indiqué vendredi le préfet délégué à la sécurité Jean-Pierre Laflaquière, lors de la présentation de la simulation

Pour corser l'exercice, le scénario prévoit qu'au moment de l'attaque, plusieurs rassemblements festifs seront organisés en trois points distincts de la ville à l'occasion de la fin de la biennale de la danse

L'exercice débutera à Gerland (7e) par l'explosion d'une bombe sur la ligne B du métro

Huit minutes plus tard, derrière Perrache (2e), 20 personnes (représentées par des stagiaires policiers, militaires, pompiers et infirmiers) trouveront la mort dans l'explosion d'une rame de tramway prise pour cible par un kamikaze

Un dernier engin explosera à 21 h 30 sur la place des Terreaux (1er) envahie par la foule venue assister à un spectacle

Bilan des attentats : 130 blessés, 40 morts et des dizaines de personnes choquées

Elisa Frisullo

perturbations l Sur le réseau TCL A partir de 19 h, ce soir, la ligne B du métro fonctionnera uniquement entre Charpennes et Jean-Macé. Des bus assureront la liaison jusqu'à la station Debourg. La ligne de tramway T1 sera limitée à Perrache. Le parc-relais de Gerland sera fermé aux automobilistes dès 19 h. l La circulation et le stationnement des véhicules et des bus seront interdits entre 19 h et 3 h du matin aux abords de la Place des Terreaux (1er), du cours Charlemagne (2e) et du stade de Gerland.