Confluences sort de sa réserve

Jérôme Pagalou

— 

Privées de lieu d'exposition permanent depuis la fermeture du musée Guimet en 2007, les collections du muséum d'histoire naturelle de Lyon prennent enfin l'air. En attendant la livraison du bâtiment des Confluences, plus de 640 objets (sur 400 000) de ses réserves sont exposés sur 800 m2 au musée gallo-romain de Fourvière jusqu'au 8 mai. Fossiles, météorites, momies, armure japonaise ou voiture Berliet, on trouve de tout. Y compris le camarasaurus, squelette de dinosaure unique en Europe ayant déjà attiré 48 000 spectateurs en dix jours au Palais de la Bourse en 2008. « L'absence de rencontre directe avec le public au quotidien est une vraie frustration », reconnaît le directeur exécutif Bruno Jacomy. La dernière salle donne un aperçu du futur Musée des Confluences avec une statue indienne en bronze de Shiva Nataraja et une toile ancestrale aborigène « perturbante mais magique ».
Tarifs : 4, 5 ou 7 € (gratuit le jeudi). Ouvert du mardi

au dimanche de 10 h à 18 h jusqu'au 8 mai 2011.

Nuage de Cristal

Le musée des Confluences ouvrira à la pointe de la Presqu'île en 2014. Le « Nuage de cristal », bâtiment futuriste dessiné par le cabinet Coop Himmelb(l)au, aurait dû initialement être livré en 2008. Mais une série de mésententes entre le constructeur et l'architecte ont retardé le projet mené par le conseil général.